• Alexandra Khichane

La muselière, et pourquoi pas ?

Je vois des maîtres souvent réticents à la faire porter à leur compagnon. Pourquoi ? Instrument souvent diabolisé. Devenue malheureusement obligatoire pour certaines races de chien, mais pourquoi stigmatiser un outil qui peut s'avérer utile.

Il existe d'abord différents types de muselières. Celle en nylon est vraiment à proscrire ou réserver à la trousse de secours car pliable et facilement transportable pour éviter les morsures si on doit donner des premiers soins. Et il y a les muselières paniers : plastique ou cuire. Les plus fiables sont celles dont l'attache passe aussi sur la tête, pour éviter que le chien l'enlève.

Alors d'où vient le refus presque catégorique pour le port de la muselière quand pourtant le chien représente un danger ? Les maîtres vivent un sentiment d'échec. Celui de ne pas avoir le chien parfait, celui d'abdiquer et de ne pas arriver à résoudre le problème, donner une image négative du chien qui vous accompagne au quotidien et que vous savez différents, une source de culpabilité et aussi surtout… le pauvre ce n'est pas agréable…

Et si vous regardiez les choses sous un autre angle ? Votre chien est agressif envers les humains ou les chiens. Cette agressivité est dangereuse pour les autres et également pour lui-même. Que se passe-t-il si vous perdez le contrôle ? Contrôle que vous n'avez surement pas si votre chien est dans cet état. La muselière est à appréhender comme un outil. Celui qui met les autres en sécurité et votre compagnon également. C'est aussi cet outil qui va vous permettre de travailler sur cette agressivité. La muselière va aussi renvoyer un message aux personnes que vous croisez : merci de ne pas approcher ou aussi merci de tenir votre chien. Dans la vie de tous les jours, vous êtes amené à croiser des personnes qui aimeraient caresser votre chien sans forcément demander votre autorisation (et oui malheureusement les gens pensent que tous les chiens doivent être sympas) ou des maîtres dont le chien est détaché (oui mais il est gentil. Le sien oui mais pas forcément le vôtre). L'impact de la muselière aide aussi à modérer l'agressivité car elle impacte votre réactivité face aux différents stimuli que vous rencontrez durant la balade de Médor.

Et ne jamais oublier que le port de la muselière est un apprentissage à part entière. On lui apprend. On ne la lui met pas sur le museau du jour au lendemain juste avant la balade.

Je recommande son apprentissage dès le plus jeune âge car il s'agit d'un instrument que le chien peut être amené à porter au moins une fois dans sa vie et si votre chien est habitué, vous lui éviterez une source de stress supplémentaire. Par exemple, c'est obligatoire pour prendre le train.

Cet article n'est qu'une piste à réflexion et à aider à sauter le pas, si votre chien en a besoin.




0 views

© 2016 by Teena&Co. All rights reserved