• Alexandra Khichane

La complicité à tout prix ?


Avec Vanessa Saint Maurice, également éducateur canin comportementaliste, nous co-signons cet article. En effet, nous voulons porter l'attention aux futurs accueillants un animal dans le foyer de porter attention principalement sur le lien de confiance à établir avec votre partenaire à quatre pattes.


Une pression sociale forte peut s'exercer et on peut être tenté de vouloir que le chiot acquière rapidement les ordres qui nous semble être la base soit : assis, debout, couché, la marche en laisse. Et aussi via les réseaux sociaux ou parce qu'on aperçoit les chiens adultes en club pratiqués des disciplines rajouter des ordres comme tourne, passer entre les jambes...


Il est vrai que la complicité qui émane de binômes sur les parcours font étinceler les yeux. Cependant, il ne faut pas oublier qu'ils ont certainement pris le temps de créer le contact et aussi les heures de travail que cela demande.


Justement ce fameux temps auprès duquel nous courrons tous. On a jamais beaucoup de temps. Et le chiot grandit et se développe vite, très vite.


Et on oublie de prendre le temps de l'amener explorer le monde et aussi de prendre du temps de qualité avec lui. Apprendre des positions pourquoi pas mais apprendre le monde c'est aussi des apprentissages qui prennent du temps : découvrir des environnements, des bruits, tolérer des manipulations...


Et surtout cette sacro sainte image de complicité véhiculée par les médias quel qu’il soit. Je vois tous les jours de belles complicités du quotidien, des humains qui se baladent avec leur chien, des chiens de compagnie qui aident leurs maîtres à traverser des épreuves. Invisible, hors écran, caméra.


Nous pratiquons toutes les deux des disciplines canines mais nous prenons le temps et ce que nous préférons c'est avoir un lien indéfectible avec nos animaux, celui qui vous permettra d'aller n'importe où avec votre animal.


Car à vouloir parfois apprendre certaines choses, à aller trop vite quand l'animal n'est pas prêt, lui mettre une pression pour réaliser quelque chose, c'est l'inverse qui se produit. On altère la relation avec le chien ou tout autre animal. La base c'est la confiance après le reste suit.


Faites vous accompagner si vous être dépassé mais surtout prenez le temps de décomposer les demandes que vous faîtes à votre animal et quelles sont vos priorités ?








51 views

© 2016 by Teena&Co. All rights reserved